• A l'Aventure - (2)

    Pour pouvoir faire du hors piste (c'est à dire, hors des routes et des pistes habituellement empruntées), nous avions besoin d'un
    Compas (identique à celui des bateaux) qui nous servait à "naviguer" d'un point à un autre, posé sur le tableau de bord de la voiture
    et une boussole ...

    compas

    Nous avions commandé les cartes  IGN (Institut National de l'Information Géographique) à Paris.
    Échelle à 1/1 000 000
    A l'époque il était difficile de les trouver, elles étaient très détaillées et pas du tout courantes.
    Nous en avions une pour chaque région du désert, c'est à dire 4

    (cliquer pour agrandir)

    Nous nous arrêtions souvent pour refaire le point. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le désert n'est pas couvert de sable à perte de vue.
    Il y a beaucoup de pierres et des sommets montagneux qui nous permettaient de prendre nos repères (les points avec les chiffres indiquent l'altitude)
    Sur la carte ci-dessous, vous pouvez voir des lignes au crayon et des chiffres qui indiquaient les positions, aucun GPS à l'époque.

    Pour ceux que ça intéresse vous pouvez voir les explications ici de "comment faire le point" identique à celui de la marine.

    Parfois nous ne trouvions pas le puits que nous cherchions c'est pourquoi, nous récupérions toujours l'eau des boites de conserves.
    La vaisselle se faisait avec un peu d'eau et du sable, quant à se laver, c'était au minimum, nous attendions
    d'atteindre un puits pour prendre des douches et laver les vêtements.

    (cliquez pour agrandir)

    La préparation pour ces voyages demandait environ 3 mois.

    La dernière fois que nous y sommes retournés, en 1986, nous ne pouvions plus circuler librement.
    Nous étions obligés de passer par les autorités pour leur indiquer notre itinéraire afin qu'ils nous délivrent un "bon" d'essence
    du nombre de litres nécessaires pour arriver à notre destination. C'était devenu interdit de se balader seuls dans le désert.
    Il fallait prendre un guide.
    Non pas parce qu'il était devenu dangereux d'y circuler mais tout simplement à cause du nombre d'inconscients
    qui s'aventuraient à faire du hors piste sans prendre d'eau ni de cartes et qui se perdaient bêtement sans savoir où ils se trouvaient.
    Nous en avons croisé et le plus grave avec des enfants ! Les autorités en ont eu assez de mettre d'énormes moyens
    pour les rechercher et parfois, ils ne ramenaient pas que des personnes vivantes.

    Grâce à des amis algériens, nous avons pu passer outre cet interdit et pris l'essence nécessaire pour aller où nous voulions
    mais ce fut, à notre plus grand regret, notre dernier voyage.

    Plusieurs fois il nous est arrivé de penser à ce que nous ferions si nous nous perdions ou s'il nous arrivait de casser les voitures,
    c'est peut-être pour cela que nous nous en sommes toujours sortis et ce, malgré des galères qui ont été parfois difficiles.

    Aujourd'hui, c'est un plaisir de se remémorer ces "carnets de route" et de repenser à tous ces gens formidables,
    Algériens, Touaregs, Peuls, Africains et de tous pays avec qui nous avons fait un bout de chemin ou simplement croisés.

    Merci de m'avoir lu malgré la longueur du texte.


    Cette photo montre un passage difficile où l'ensablement était sûr à 100%
    Ce n'est qu'après dégonflage des pneus, qu'on passait sans problème.

     

     

     

    « A l'Aventure ... (1)La Route ... »

  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Janvier 2015 à 19:15

    Je suis toujours étonnée de voir le nombre de gens "idiots" qui font de la rando en talons aiguilles ou en tongs, par exemple.

    2
    Lundi 19 Janvier 2015 à 19:20

    Je suis bien de ton avis :)

    3
    Lundi 19 Janvier 2015 à 19:34

    Bon soir Katia,
    J'ai lu ta réponse sur ton article d"hier, et bien évidemment je viens de lire ton article.
    Il est évident qu'on n'entreprend pas ce genre d'aventure sans rencontrer des galères. 
    Vous aviez parfaitement préparé votre voyage, mais je comprends aussi les interdictions face aux personnes qui pensent que les choses sont simples et ensuite comptent sur les secours. 
    Dis moi, celui qui a pris la photo à couru ensuite après la voiture ?
    Merci pour tes deux articles.
    Bises et bonne soirée


    4
    Lundi 19 Janvier 2015 à 19:36

    J'ai appris la navigation et c'est vrai que c'était un art de se repérer.

    Des souvenirs fabuleux

    5
    Lundi 19 Janvier 2015 à 20:13

    @Pascale, il y avait deux 404, quand il y avait un passage difficile, on s'arrêtait et calculait par où passer puis, une après l'autre nous passions afin de ne pas se retrouver ensablé en même temps au cas où wink2

    @bernie, fabuleux oui, c'est le mot.

    6
    Lundi 19 Janvier 2015 à 21:09

    Egalement : fabuleux. Merci

    7
    Lundi 19 Janvier 2015 à 21:22
    CathyRose

    Malgré le temps de préparation, les galères inévitables, le fait de ne pas se laver tous les jours ... quels bons souvenirs ces voyages ont dû vous laisser ! Mais il est vrai que je comprends les autorités, il y a tellement de gens qui font n'importe quoi de nos jours !
    Très belle soirée, bisous !
    Cathy

    8
    Lundi 19 Janvier 2015 à 21:38

    Il est formidable ton recit Katia !! Il y a plus d 'inconscient que l on ne le croit !

    Il est vrai que tous ces gens sont formidables , le souci de l 'hospitalité , de l 'entraide, de la débrouillardise  ! Est ce que cela durera ...

    A te suivre et en espérant que ce  post ne soit pas la fin ....   ( tu as très bien fait de publier cela)

    Bises et bonne semaine  

     

    9
    Lundi 19 Janvier 2015 à 22:16
    Lannic

    Vraiment pas la peine de t'excuser pour la longueur du texte. Certains sujets valent bien quelques explications et celui en fait assurément partie.

    C'est en tout cas ainsi que je vois les choses.

    D'ailleurs mon message du jour est lui aussi accompagné de nombreuses infos...............qu'il n'est pas obligatoire de lire !

    Allez, garde le cap parce que nous nous attendons la suite. smile

    10
    Lundi 19 Janvier 2015 à 23:33

    Bonsoir Katia


    On n'aurait pas idée de dégonfler les pneus aujourd'hui :D et oui, la technique du sable a même été reprise par les laves vaisselles :)


    Chapeau pour tout ça, car c'est de l'organisation en effet.


    Bises et bonne soirée

    11
    Mardi 20 Janvier 2015 à 01:25

    @Patrick, j'ose espérer que cette hospitalité durera mais c'est un autre débat. Merci pour ton encouragement.

    @Lannic, effectivement, je ne pouvais pas expliquer en 2 phrases cette façon de voyager et tu fais bien de dire qu'il n'est absolument pas obligatoire de lire.

    12
    Mardi 20 Janvier 2015 à 05:57

    les repères doivent être plus difficiles à trouver pour bien se situer sur la carte.. mais que de souvenirs sûrement..

    13
    Mardi 20 Janvier 2015 à 12:26

    Bonjour Katia,

    Voilà le genre de "balades" que j'aime: loin des circuits touristiques et proche des habitants des pays rencontrés. J'imagine aisément les moments riches que vous avez du vivre.

    Bises et belle journée.

    14
    Mardi 20 Janvier 2015 à 13:33

    merci pour cette suite tout aussi intéressante ... tu nous as fais voyager . Bravo pour ce courage! Bisou

    15
    Mardi 20 Janvier 2015 à 20:27

    j'ai lu ton article,c'est vrai qu'une telle ballade ne se prepare pas du jour au lendemain,tu dois en garder de merveilleux souvenirs

    bonne soiree katia

    16
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 08:32

    Un voyage inoubliable sans doute.

    Merci du partage

    17
    Halgaro
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 10:23

    Quelle aventure! Tu as raison, il faut une grande préparation avant de se lancer dans l aventure. Mais ça en vaut la peine! 

    Ton récit n est pas fini, dis? Tu as encore plein de choses à nous raconter.    ;-)

    18
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 13:02
    Hervé MARTIN

    Il y a l'aventure que tu as vécue, qui titille ma curiosité

    Il y a l'importance de transmettre l'expérience acquise, dans un monde trop (dé)connecté

    Il y a mes propres aventures, enfouies sous les années passées, que tu viens réveiller

    Il y a le sens de l'aventure, sa nécessité, encore possible, aujourd'hui, sous d'autres formes

    Il y a le plaisir de te rendre visite, tout simplement, car, chez toi, l'aventure n'est jamais très loin : je comprends mieux pourquoi, maintenant !

    Vive l'aventure et les aventuriers !!

    Merci Katia

    Amitiés

    19
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 18:27

    @halgaro, il est fini mais je détaillerais mes prochaines photos du désert avec un peu plus d'explication ;)

    @Hervé, j'espère que le réveil de tes propres aventures est agréable. Je ne me considère pas comme une aventurière, je n'aurai certainement pas fait ces voyages seule mais il est certain que j'ai fortement apprécié ces moments. Que représente la photo de ton avatar ?

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :