• 1 - ça commence dans les marais

     

     

    2 - où les producteurs récoltent, à l'aide d'une machine à découper, le roseau en bottes.

     

     

    3 - Vient ensuite l'étape de la fabrication de solides et homogènes bottes de roseau. Chaque gerbe est solidement ficelée.
    Ainsi préparée et prête à l'emploi, elle prend le nom de glu, gavelle (nom variable selon les région).

     

     

    4 - Sous le Second Empire,  une loi interdit la construction et la réparation des toits de chaume.
    La multiplication des lampes à pétrole et des lampes Pigeon à cette époque avait en effet accru le danger d'incendie.

     

     

    5 - L'artisan chaumier construit le toit de chaume en posant tout d'abord les bottes de chaume sur la charpente afin de confectionner cette surprenante toiture végétale,
    que l'on appelle aussi communément un toit de paille.

    La toiture chaume était issue de la récolte des chaumes. Cette appellation s'applique désormais aux toits de roseaux qui se sont imposés majoritairement sur les chaumières.
    Le métier d'artisan chaumier, en breton Toer Plouz, était autrefois un métier très populaire.

     

     

    6 - Esthétique, écologique, aux propriétés isolantes efficaces et reconnues, le chaume est un des matériaux les plus anciens pour recouvrir les toits de Bretagne et Normandie principalement.

     Ces photos ont été prises au petit village de Kerhinet en Loire Atlantique.

     

     

    Ce n'était pas une colonie de Haploops, ni du corail, ni une herbe, ni une casserole de macaronis abandonnée wink2  mais bien une partie d'un toit de chaume.

    Bravo à Silvie qui a trouvé la première la réponse  cool  et aux autres qui ont bien vu ;)
    Merci pour votre participation, comme certains d'entre-vous l'ont pensé, ça ressemblait à du corail, c'est ce qui m'a donné l'idée de poser la question.

    Vous pouvez voir ICI une vidéo concernant la fabrication d'un toit de chaume, de la récolte à la pose en passant par les outils.


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique