• Couleur ambrée comme ...

    Mes valises restent fermées, je fais une petite halte avant un prochain départ.

     

     

    Je profite de ce moment de "repos" pour vous donner la réponse à la question que j'avais posée lors de ma publication précédente !...

    1 - L'abeille,

     

     

    2 - aspire le nectar de la fleur avec sa langue et le stocke dans son jabot.

     

     

     

    3 - Elles le rapportent à la ruche et le donnent à d'autres ouvrières par trophallaxie,
    c'est-à-dire en se le passant de bouche à bouche jusqu’à-ce que la digestion du nectar soit finie.

     

     

    4 - Dans le jabot de l’ouvrière il y a une enzyme qui s’appelle l’invertase qui transforme le saccharose en glucose et fructose,
    et globalement la salive et les sucs digestifs de l’abeille transforment le nectar en miel, petit à petit.

    Ensuite ce miel est stocké dans des alvéoles de la ruche, séché partiellement par les battements d’ailes des abeilles ouvrières ventileuses.

     

     

     5 - Il est ensuite conservé dans d’autres alvéoles.
    Avec la chaleur, le miel sèche un peu (l'eau s'évapore) et quand il est juste comme il faut les abeilles referment l'alvéole par une cire produite par elles.
    Elles viendront chercher ce miel lorsqu’elles en auront besoin pour nourrir leurs larves, pour se nourrir en hiver ou lorsque le temps les empêche de sortir.

    En Provence, la récolte se fait 2 fois par an. Les apiculteurs prennent en général tout le miel pour le revendre et l'hiver, ils nourrissent les abeilles avec du sucre.
    A une époque, lointaine,.. je faisais mon miel avec des amis. Nous récoltions une seule fois l'été et les laissions faire des réserves pour l'hiver afin qu'elles se nourrissent avec.

    Je n'ai jamais retrouvé un miel toutes fleurs aussi délicieux.

     

     

    6 - On place ensuite les rayons (ci-dessus) dans un extracteur afin de vider les cellules puis on le laisse décanter quelques jours pour obtenir un miel limpide.
    Dans le miel artisanal, on retrouve parfois dans les pots, des particules de cire confectionnées par les abeilles pour refermer les alvéoles.

    Celui-ci est un miel fait par un ami au Portugal. Afin de le conserver, il doit être mis au frais d'où l'eau de condensation que l'on voit.

     

     

    Merci d'avoir "joué le jeu", la réponse n'était pas évidente smile

    Je passe sur vos espaces dès que possible.

    « En attendant !Ces extractions qui font mal ! »

  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Juillet 2016 à 22:37

    Je ne récolte qu'une fois par an également et le miel de mes abeilles n'a jamais ni le même goût, ni la même couleur, ni la même texture d'une année sur l'autre. Cette année, pas trop de bourdons, mes abeilles se gorgent de mes lavandes et du tilleul.

    J'espère que j'aurai une belle récolte

    2
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 05:28
    CathyRose

    Merci Katia pour toutes ces explications, je ne savais pas tout ça !
    Par contre je l'avoue ... je n'aime pas le miel !
    Et bravo pour les deux photos des abeilles, elles sont superbes !
    Belle journée, bisous !
    Cathy

      • Mercredi 27 Juillet 2016 à 22:18

        Toi qui est allée au Maroc, tu n'as pas aimé les pâtisseries orientales avec un bon thé à la menthe ?

    3
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 07:00

    J'adore le miel ! et merci pour ce petit reportage fort intéressant et délicieux. Ce doit être passionnant en plus l'apiculture. Profite bien de tes balades estivales et à bientôt. Bise

    4
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 09:08

    Coucou Katia,
    Mais c'est bien sur, des photos d'un pot de miel !!!!!!!!!!! Et beh oui, quand on sait hein, c'est tellement plus facile ! hihihi
    Je connais le processus ayant une amie apicultrice et c'est vrai que pour certains professionnels, pas question de laisser une partie de leur production aux abeilles. Mon amie ne fait aussi qu'une seule récolte dans l'année et laisse le reste pour ses abeilles si précieuses.
    Très bien réalisé ton article et des photos nickels.
    Alors une petite pause avant un autre départ. J'espère que tout se passe bien et que tu profites à fond.
    Bisous et à bientôt


      • Mercredi 27 Juillet 2016 à 22:25

        Quoi, ce n'était pas facile wink2
        Il est normal de leur laisser leur récolte pour l'hiver mais quand il est question de vendre les pots de miel, les producteurs voient autrement.
        Tout se passe bien merci.

    5
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 09:25

    Coucou Katia,

    Hé ben dis donc .... c'est pas chez nous que les ruches seraient dans cet état ! Mais avec un rucher personnel on a plus le temps de les bichonner les petites :) Il y a même de la laine de verre dans les toits chalets pour l'isolation été comme hiver. Les 34 ° sont maintenus plus facilement !

    Aller file et profites-en bien, mon tour viendra lol

    Bises

      • Mercredi 27 Juillet 2016 à 22:28

        Chez toi c'est le 4*, elles sont bichonnées.
        N'oublie pas de prévoir une petite place pour moi quand ce sera ton tour wink2

    6
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 12:01
    Superbe série avec de belles couleurs. J'aime le miel et j'en ai plusieurs origines en permanence dans mes placards. Merci beaucoup pour toutes ces explications. Bonne fin de balade et merci pour les passages "chez moi" ;)
      • Mercredi 27 Juillet 2016 à 22:37

        Celui que je faisais avait le goût de l'acacia et était liquide. Les fleurs butinées étaient majoritairement de l'acacia.
        Chaque type de miel a ses propres vertus.

    7
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 13:29

    Purée, t'es pas près de revenir avec autant de valoches que tu emportes wink2
    Tant mieux pour toi, profite-en bien :)
    Jamais je n'aurais trouvé la réponse, le jeu était amusant et se termine par des explications passionnantes, illustrées par de superbes photos.
    Cela doit être une belle expérience que de récolter soi-même son miel, et c'est pour ça que tu connais si bien les abeilles. Triste à l'idée que
    des apiculteurs nourrissent leurs abeilles avec du sucre, mais ne gâchons pas notre plaisir devant tes images si pleines de vie et de couleurs.
    Beau billet, merci Katia.

      • Mercredi 27 Juillet 2016 à 22:45

        Tu ne t'imagines pas le matos que je transporte. Entre les appareils et mes affaires personnelles, il me faut une tonne de valises  wink2
        Il n'y a pas grand chose à savoir, c'est facile de faire son miel. Le plus difficile est de trouver les essaims.

    8
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 14:25

    magnifiques photos!!! l'eau a la bouche!!!! hummmmm!! amitiés

    9
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 18:03

    Ah, le miel, quel bonheur quand on l'a en bouche, un vrai élexir

    10
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 19:14

    Re coucou Katia,
    Je ne doutais pas une seconde que nous partagions le même avis concernant les actes de violence terrosistes (ou non d'ailleurs), alors, merci de cette confirmation qu'au fond je connaissais déjà venant de toi ;-)
    Bises et bonne fin de journée

    11
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 20:35

    Bonsoir Katia, 
    Maintenant que je vois tes photos, je comprends mieux les couleurs orangées des deux photos précédentes ;-)
    Tu as réalisé ici une belle série documentaire sur les abeilles.
    Bises et à bientôt.

    12
    Jeudi 28 Juillet 2016 à 06:25

    Merci pour ce beau reportage. Les photos l'illustrent bien.

    13
    Vendredi 29 Juillet 2016 à 08:43

    Bonjour Katia

    Explications claires. J'avais un ami aujourd'hui disparu qui avaient six ruches je crois me souvenir et il les baladaient de Chambéry à Boudin petit hameau au-dessus d'Arêches dans le Beaufortain, 80 km avec ses ruches dans sa deudeuche !

    Bonnes balades

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :