• Je suis un Fou

    Île Riouzig fait partie de l'archipel des Sept-îles dans les Côtes d'Armor.
    Durant la période de reproduction l'île accueille chaque année plus de 15 000 couples de Fous de Bassans. C'est l'unique colonie de reproduction de cet oiseau en France.

    Il est interdit de débarquer sur cette île.

    L'île est à 17 km à vol d'oiseau du lieu où j'ai pris cette photo, d'où le flou. La blancheur que l'on observe représente les Fous de Bassan.
    Cliché fait en Avril 2017.

     

    Île de Rouzic

     

    Nombre de couples qui ont séjourné sur l'île :

    - 2014 : 21545 couples
    - 2015 : 21217 couples
    - 2016 : 20155 couples
    - 2017 : 18 919 couples

     

    Fou de Bassan

     

    Ils parcourent parfois jusqu'à 1000 km, dans un rayon de 100 km autour de leur site, pour s'approvisionner en poisson.

     

    Fou de Bassan

     

    Les couples peuvent rester ensemble pour la vie, à condition que chacun retourne sur le même territoire chaque année.

    Ces fous de Bassan passaient au large pour aller se nourrir, je suis restée un moment à les guetter, mais qu'ils sont rapides !

     

    Fou de Bassan

     

    Je termine avec cette triste histoire de Nigel, le Fou Austral épris d'oiseaux de béton.
    Surnommé, "l'oiseau le plus seul au monde", il est mort à côté de sa compagne en béton.

    Clic NIGEL

    « Être ...Trainer sa carcasse »

  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Février à 06:23
    Quel bonheur pour moi de voir ce volatile qui me rappelle d'excellentes journées au grand air.
    2
    Lundi 12 Février à 07:10

    Magnifiques ces oiseaux, et tu t'en es super bien sortie car tes photos de l'oiseau en vol sont superbes. J'ignorai qu'il n'y avait qu'un seul lieu de reproduction dans le pays. Ils en font des km pour nourrir leurs petits, et je vois que chaque année le nombre de couples régrèsse...

    Bises et bonne journée Katia. 

      • Lundi 12 Février à 21:26

        Merci Caro.
        Il existe plusieurs endroits en France où ils se reproduisent, mais c'est sur cette île qu'ils sont les plus nombreux d'où l'unique colonie.

    3
    Lundi 12 Février à 07:26

    Un grand moment d'émotion que tu nous fais vivre car ces fous nous fascinent même de loin et parce que eux aussi disparaissent.
    L'histoire de Nigel est belle et triste, si la volonté des scientifiques de faire revenir ces oiseaux était noble, on peut se demander si les moyens employés étaient les bons... Peut-être aurait-il fallu s'interroger sur le pourquoi de ces disparitions comme par exemple la raréfaction de leur nourriture de base au lieu de peindre des oiseaux en béton! Quand s'attaquera t-on sérieusement au problème des océans?
    Les vrais fous ne sont pas ceux que l'on croit:(

      • Lundi 12 Février à 21:34

        Je suis d'accord avec toi. S'ils ont fui cette île, c'est pour une raison. C'est une absurdité de faire ces oiseaux en béton.
        Un fou de Bassan vit environ 25 ans à l'état sauvage, parfois 40 ans. De quoi celui-ci est il mort ? Personne ne le dit !

    4
    Lundi 12 Février à 08:35

    Ca, c'est ce qui s'appelle de la photo sportive...Pour la première photo, quand je l'ai vu en petit, j'ai cru que c'était de la neige !

      • Lundi 12 Février à 21:36

        C'est vrai qu'ils passaient vite, ce n'était pas évident de les avoir nets et de faire les réglages à temps.

    5
    Lundi 12 Février à 08:47
    Pastellle

    Merci et bravo pour tes photos. 

    Je suis allée lire l'histoire de Nigel aussi, c'est bien triste... 

    6
    Lundi 12 Février à 09:08
    Francis

    Superbes clichés et étonnante histoire de Nigel !

      • Lundi 12 Février à 21:42

        L'homme a des idées stupéfiantes !

    7
    Lundi 12 Février à 09:31

    Coucou Katia,
    Ah oui, manifestement, tu étais fort loin, tu n'a pas pris le bateau ?
    Nous devions y être en juin 2017 avec Martine et nos maris, mais la santé de Gampo nous a fait faire un autre choix, à savoir retour à la maison et visites des vétos... Alors remis à plus tard, car nous avions réellement envie.
    Très belles tes photos malgré la distance, et du m'offres un nouvel instant de magie.
    Bises et bonne journée

      • Lundi 12 Février à 21:46

        En avril, le temps n'était pas terrible pour le bateau, l'idéal serait une journée ensoleillée et une mer calme avec de la chaleur. Oui, je sais, en Bretagne ce n'est pas toujours le cas  :)

      • Lundi 12 Février à 21:49

        Je dois t'avouer qu'a chaque fois que je suis allée en Bretagne, le beau temps a toujours été de la partie.
        Je dois avoir eu de la chance !
        Cela dit, même en plein été, en pleine mer, ça caillait ;-) On s'est fait avoir une fois, pas deux hihihi
        Bises Katia

      • Lundi 12 Février à 22:06

        Il y a des moments où il fait très beau, ouf  wink2
        Le risque c'est la pluie, ce serait dommage pour les appareils photos :)

      • Mercredi 14 Février à 21:00

        Hihihi, pour la pluie, j'ai tout prévu, mes APN ont leur petit imperméable personnel ;-)
        Mais oui, il y a plein de moments ou il fait beau en Bretagne 

      • Vendredi 16 Février à 20:24

        Tiens, je te mets la page avec différents modèles, (et oui, il faut suivre la mode hihihi) ICI
        Celui là n'est pas cher et très bien, il protège parfaitement ICI
        Bise et bonne soirée Katia

      • Dimanche 18 Février à 19:41

        Merci Pascale pour les liens.
        Je connais ces protections, mais je me demande si c'est pratique pour photographier les oiseaux en vol.

    8
    Lundi 12 Février à 11:26

    Coucou Katia,

    Les chiffres parlent d'eux même :(

    Très belle série de liberté et d'envie de repartir dans les airs comme eux :) j'espère que tu pourras venir cette année, en septembre,  au large de Chassiron faire les oiseaux marins avec nous.

    Nigel n'a pas eu la vie qu'il aurait du avoir, c'est à en pleurer....

    Gros bisous et bonne journée.

    <style></style>
      • Lundi 12 Février à 21:50

        J'espère que cette année, je pourrais vous accompagner Nath, cela me plairait bien  ;)
        Nigel n'a pas vécu longtemps et je serais curieuse de savoir de quoi il est mort !

    9
    Lundi 12 Février à 15:04

    bonjour,

    ce sont de merveilleux oiseaux que j'ai eu la chance de croiser en nombre au Québec, des as de la plongée..

    bien captés les deux en plein vol.

    bonne fin de journée

    à bientot

      • Lundi 12 Février à 21:52

        Oui, je les ai vus plonger, c'est extraordinaire !

    10
    Gi
    Lundi 12 Février à 15:29

    Puissance de leur vol... Puissance de leur ligne... 

    Les avions super-soniques leur ont volé leur allure.... 

    De magnifiques photos. Merci

      • Lundi 12 Février à 21:55

        Tout à fait Gi, les oiseaux ont servi de modèle aux avions.

    11
    Lundi 12 Février à 18:16
    CathyRose

    La première photo est impressionnante, si tu n'avais pas expliqué on aurait presque pu croire que c'était de la neige !
    Bravo pour tes photos, je craque pour la troisième !
    Belle fin de journée, bisous !
    Cathy

      • Lundi 12 Février à 21:56

        Les points blancs au dessus de l'île sont aussi les fous de Bassan.

    12
    Lundi 12 Février à 18:36

    Bonsoir Katia, 
    Quel bel oiseau que j'ai découvert en compagnie de Pascale. 
    De beaux souvenirs encore plein la tête !
    Une série que j'aime, surtout les deux dernières en vol, superbes !
    Bisous

      • Lundi 12 Février à 21:57

        C'est un oiseau fascinant. Quand je le rencontre, c'est le bonheur !

    13
    Lundi 12 Février à 21:10

    C'est toujours triste et révoltant de voir ce genre de tableau qui signifie la régression d'une espèce. mad

    Admiration pour tes clichés en vol, c'est splendide !

    Et quelle incroyable histoire de ce Fou de Bassans Nigel !!!

    Bonne soirée Ktia :)

      • Lundi 12 Février à 22:04

        Je n'ai pas réussi à savoir pourquoi le nombre baisse. Manque de nourriture, pollution ? J'essaierai d'en savoir plus.

    14
    Mardi 13 Février à 00:44

    C'est un magnifique oiseau que j'aime beaucoup.

    15
    Mardi 13 Février à 01:35

    c'est beau l'amour !!!

    tes photos aussi

    besos

    tilk

    16
    Mardi 13 Février à 11:55

    une publication intéressante Katia

     avec un coup de coeur pour la première et la troisième photo

     et l'histire de Nigel est surprenante

     

    belle journée

    17
    Mardi 13 Février à 18:27
    Xtian

    Bonsoir Katia

    Le fou de Bassan est avec le grand albatros l'oiseau qui me fascine le plus... Comme l'a indiqué plus de tes commentateurs, la population régresse régulièrement depuis 2014, cela est un peu inquiétant.

    J'ai vu sur le site de'Objectif Diaporama un merveilleux diaporama Écosse de plumes et de vent où la vedette est, avec des macareux, le fou de Bassan. Il faut être inscrit mais c'est gratuit.

    Bises du soir

    18
    Mercredi 14 Février à 18:12
    Cathy

    C'est un oiseau magnifique: j'adore le jaune de leur cou et cet oeil si bleu!!! J'ai visité une colonie de Fous de Bassans en Afrique du Sud, j'en garde un mémorable souvenir!!

    19
    Jeudi 15 Février à 17:17

    quelle est la raison de cette baisse de population ?

      • Jeudi 15 Février à 21:20

        Comme j'ai dit plus haut, manque de nourriture, pollution ? Je n'en sais pas plus.

    20
    Samedi 17 Février à 09:18

    suite à ton billet j'ai pensé à un excellent bouquin "l'île des chasseurs d'oiseaux" d'une excellente trilogie qui se passe en écosse. Je l'avais d'ailleurs évoqué ici http://cafardages2.canalblog.com/archives/2017/01/09/34775385.html

      • Dimanche 18 Février à 19:46

        Merci pour le lien et le résumé de cette trilogie qui semble intéressante à lire.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :