• La Forêt

    L'Hermitage Lorge - Juillet 1944 - La Butte Rouge

     

     

    Ils étaient cinquante cinq .. Victimes de la répression nazie.

     

     

    Issus de la Résistance Bretonne, femmes et hommes ont subi les rafles.
    Arrestation, torture et exécution sommaire.

     

     

     Deux personnes restent non identifiées.

     

     

     

    Femmes et enfants ont été massacrées, victimes innocentes d'une barbarie gratuite.

     

     

     

    Chaque croix ou pancarte représente l’emplacement où se trouvaient les victimes.

     

     

     Un Monument commémoratif a été érigé sur l'aire de la Butte Rouge à L'Hermitage-Lorge pour honorer la mémoire de tous ces fusillés.
    19 de Ploufragan, 6 du Champ des Martyrs, 35 de La Butte Rouge et enfin celui Joseph Le Botlan découvert en 1947.
    Il comporte aujourd'hui 53 noms et mentionne en plus les deux inconnus qu'il n'a jamais été possible d'identifier.

     

     

    « Terre à l'horizon !Inégalité au travail »

  • Commentaires

    1
    Robert
    Dimanche 6 Septembre à 02:21
    Robert

    Merci de nous rappeler que la guerre c’est beaucoup plus que ce que l’on voit dans les films

    2
    Dimanche 6 Septembre à 02:34

    Toutes les guerres sont dramatiques. Des innocents en subissent toujours les conséquences.

    3
    Dimanche 6 Septembre à 07:54
    CathyRose

    Il doit être très émouvant de fouler le sol de ce lieu où tant d'atrocités ont été commises ...
    Rien qu'en te lisant, et en lisant le panneau, j'en tremble ...
    Un endroit paisible, propice au recueillement ...
    Bon dimanche Katia, bisous.
    Cathy

      • Dimanche 13 Septembre à 10:57

        C'est un lieu de recueillement où le silence s'impose naturellement. Oui, c'est très émouvant.

    4
    almanito
    Dimanche 6 Septembre à 08:08

    Des photos  poignantes d'émotion, on le sent dès la première.
    La nature semble encore toute empreinte du drame qui s'est déroulé à cet endroit. 
    Ne pas oublier que l'Histoire ne fait pas leçon et que les bourreaux ne sont jamais loin.
    Merci Katia.

      • Dimanche 13 Septembre à 11:07

        En cheminant, on replonge dans le drame et on imagine la douleur des familles lors de la découverte des corps.

    5
    Alex
    Dimanche 6 Septembre à 09:24

    Hello Katia,
    Le choix N&B est parfait pour accentuer la "lourdeur" émotionnelle du lieu de souvenirs et d'hommages.
    Malheureusement, comme le soulève almanito, l'histoire ne fait pas leçon. L'homme a une forte propension à reproduire ses actes, même quand ils sont loin d'être positifs.
    Bonne journée.
    Bises

      • Dimanche 13 Septembre à 11:16

        L'homme est assoiffé de pouvoir et ne peut s'empêcher de l'obtenir par n'importe quel moyen.

    6
    m'sieur R
    Dimanche 6 Septembre à 10:27

    très bel hommage et très bel endroit pour se recueillir. Le choix du noir et blanc s'impose, très beau

    7
    Dimanche 6 Septembre à 10:54

    Un sobre monument commémoratif.. Katia

    j'espère qu'on n'oublie jamais ceux qui ont perdu leur vie à cause de la barberie nazie....

     

     

     

     

    8
    Lundi 7 Septembre à 03:59
    jeanmadis

    Très bel hommage.

    J'aime le choix que tu as fait du N&B !

    9
    Lundi 7 Septembre à 09:04

    Ne jamais oublier ...

    10
    Lundi 7 Septembre à 11:55

    la terre n'en aura jamais fini de hurler...

    11
    Lundi 7 Septembre à 21:10
    Lannic

    Bravo pour ce très beau traitement particulièrement adapté au sujet.

    Une des innombrables pages noires de notre histoire.............qui ne cesse malheureusement pas de se répéter.

      • Dimanche 13 Septembre à 11:21

        Les photos ont été directement prises en N&B, ça ne pouvait pas en être autrement dans ce lieu.

    12
    Samedi 12 Septembre à 13:45

    Bonjour Katia, 
    Et dire que cela a existé, quelle barbarie gratuite, comme tu dis. 
    Le noir et blanc est bien choisi, il donne une ambiance encore plus forte à tes photos.
    Pourquoi tant de haine entre les hommes ?
    Bises et bonne journée

      • Dimanche 13 Septembre à 11:46

        J'ai envie de te citer Guglielmo Ferrero :
        "Nous sommes une civilisation qui sait faire la guerre, mais qui ne sait plus faire la paix."

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :