• La plainte

    du Bois

     

     

    "...le vieux bois gémit d'une voix monotone.

    Il dit qu'il était né pour vivre dans l'air pur,
    Pour se nourrir de terre et s'abreuver d'azur,
    Pour grandir lentement et pousser chaque année...

    ...Il dit que l'homme est dur, avare et sans entrailles,
    D'avoir à coups de hache et par d'âpres entailles
    Tué l'arbre ; car l'arbre est un être vivant..."

    Jean Richepin

     

    Pour lire la totalité du poème, clique sur la photo.

     


    Bois flotté

    « Le bonheur est dans le pré !Plage déserte »

  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Juin 2019 à 03:34

    Quel regard triste. Bien vu.

    2
    Samedi 1er Juin 2019 à 07:48

    Tout ridé, on voit qu'il a beaucoup souffert.
    J'aime bien aussi ramasser le bois flotté, il a souvent des formes ou comme le tien une expression forte qui racontent  une vie tourmentée. Le ramasser et le mettre en valeur c'est aussi prendre conscience des services que nous rendent les arbres que finalement nous gaspillons...

    3
    Samedi 1er Juin 2019 à 08:22

    Merci Katia pour ce message écologique du jour...

    4
    Samedi 1er Juin 2019 à 08:55
    Francis
    La vie, les veines...
    Merci Katia pour ces regards et bon weekend
    5
    Samedi 1er Juin 2019 à 14:57

    Il a l'air triste mais il est tellement beau , et de plus il est un lien entre toi, J.Richepin et nous. 

    6
    Samedi 1er Juin 2019 à 17:49

    Quelle chance d'avoir ce regard particulier qui invente tout un monde dans ces choses que la plupart des passants négligent de regarder

    7
    Samedi 1er Juin 2019 à 17:51

    le regard de quelqu’un qui a souffert

     

    belle journée Katia

     

    8
    Dimanche 2 Juin 2019 à 10:58

    Bien vu cette série, on lis bien l'expression de stupéfaction d'une vie difficile pour les arbres.
    Merci pour le partage poétique également.
    Re re bises ;-)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    9
    Dimanche 2 Juin 2019 à 11:41

    tout cela ne me laisse pas de bois ... mais une forme de tristesse, des écorchures, des cicatrices, un lourd passé.... une grisaille dans l'âme... et bien des choses à raconter.... belles photos qui nous laissent un tantinet nostalgiques..... bon dimanche

    10
    flodarom
    Dimanche 2 Juin 2019 à 20:04

    Bonsoir Katia, 
    Le commentaire est bien choisi pour ces deux photos. 
    C'est toujours triste de voir tomber un arbre. 
    Bises et bonne soirée

    11
    Lundi 3 Juin 2019 à 11:05

    Merci Katia pour ce regard sur deux pauvres bouts de bois ...

    12
    Nath
    Lundi 3 Juin 2019 à 15:46

    Dur dur d'être un arbre avec tout ce qui traine. J'ai encore du étêté un jeune chêne à cause d'une larve ce week-end ggrrr. Certains n'ont pas cette chance.

    Le poème accompagne bien tes deux images.

    Gros bisous.

    13
    Lundi 3 Juin 2019 à 23:35

    Un peu triste cette publication.

    Mais elle reflète une certaine vérité, qu'on le veuille ou non.

    14
    Mardi 4 Juin 2019 à 12:39

    Voilà un regard très expressif ; les deux clichés sont beaux !

    ps : vais voir la suite :) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :