• Nous dirons d'elles,... qu'elles ne font pas le printemps !

     L'hirondelle Rousseline est est une espèce indo-africaine.

     

    Hirondelle rousseline

     

    La nuque, le croupion et le dessous sont roussâtres sans bande pectorale.

     

    Hirondelle rousseline

     

    Elle est semblable à l'hirondelle rustique mais les filets de sa queue sont plus courts et dépourvus de taches blanches.

     

    Hirondelle rousseline

     

    Taille : 16 à 18 cm de long, envergure 32-34 cm avec un poids de 20 à 29g

     Plus d'infos, clic sur la photo.

    Hirondelle rousseline

     

    Le premier envol des petits sera entre 19 et 22 jours.
    La chasse aérienne de l'hirondelle rousseline est très proche de celui de l'hirondelle rustique avec des battements moins rapides.

    "Pfftt, Il ne pouvait pas se pousser lui devant"

     

    Hirondelle rousseline

     

    L'hirondelle Rustique appelée aussi Hirondelle de Cheminée.

    Taille : 16 à 22 cm de long
    Envergure : 32 à 34 cm
    Poids moyen : 17 g

    Plus d'infos, clic sur la photo

     

    hirondelle rustique

     

    Jeune hirondelle rustique

     

    hirondelle rustique

     

    Le point commun des hirondelles est leur nid qui est construit de boue et de brindilles, entièrement fermé hormis le trou d'entrée.

     Ce nid était à l'intérieur du garage de la maison que je louais. Tous les jours, je voyais l'avancée des travaux.
    Elles n'étaient pas du tout inquiète par ma présence.

    (hirondelle de fenêtre)

     

     

    Pour ce faire, l'hirondelle récupère de la boue dans des flaques d'eau, puis la malaxe pour lui donner la forme de petites boules qu'elle vient ajouter à la construction.
    Pour ajouter à la solidité, l'hirondelle ajoute à ce torchis de la paille, des brins d'herbes, des crins d'animaux et à l'occasion des plumes de poules.

     

     

    Photos prises au Portugal.
    La qualité n'est pas terrible, mon objectif de l'époque était de qualité moyenne.
    C'est plus en guise de reportage que je vous propose cette publication.

     

    Hirondelle rousseline

    Si je fais une erreur d'identification, n'hésitez pas à me le signaler. Merci.

    Les hirondelles sont des espèces protégées dans de nombreux pays, mais leur population est en régression en France et en Europe en partie à cause de la raréfaction ou de l'empoisonnement de leur nourriture par les insecticides et de l'altération de leurs lieux de nidification.
    Elles peuvent aussi accumuler les pesticides, les métaux lourds, des métalloïdes et d'autres produits polluants, eux-mêmes accumulés par les insectes qu'elles consomment. Ces produits toxiques sont notamment stockés dans leurs graisses, puis relargués dans l'organisme lors de l'épuisant voyage de migration vers le sud, affectant fortement les chances de survie de l'oiseau.

    « Entre défaireAccouchement difficile ... »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Avril 2016 à 22:15

    Pour commencer bravo pour le titre, fallait le trouver :)
    Elles sont très mignonnes, avec de jolies couleurs,  quelle chance d'avoir pu en profiter de si près sans les effaroucher!
    J'ai déjà vu des nids assez semblables ici, mais ce n'était pas cette espèce.
    Ce que tu dis sur leur disparition est tout à fait juste. Nos martinets sont devenus rares du jour au lendemain l'année dernière,
    lorsqu'ils ont démoustiqué à grands jets d'insecticide sur la ville. Cette année ils sont revenus, en très petit nombre, c'est à dire
    que nous avons à peu près le dixième  seulement de la population de martinets que nous avions avant. J'ajoute que par contre
    ...les moustiques sont toujours là, ce qui prouve bien que ces opérations empoisonnées ne servent rigoureusement à rien!!!
    Beau reportage que tu nous as encore fait là, Katia, merci.

      • Samedi 30 Avril 2016 à 21:58

        Un titre avec une faute que je viens de voir sarcastic.
        Tu as tout dit au sujet des insecticides, de plus, les habitants aussi sont empoisonnés !

    2
    Vendredi 29 Avril 2016 à 22:39

    Bonsoir Katia,

    Ta série est vraiment magnifique, je n'ai jamais vu d'hirondelles d'aussi près et avec un si beau piqué. Merci j'apprécie énormément.

    Bisous

      • Samedi 30 Avril 2016 à 21:59

        Merci Caro, elles n'étaient pas farouches, j'ai pu m'approcher d'assez près.

    3
    Vendredi 29 Avril 2016 à 23:20

    bravo ...de superbes photos et des commentaire intéressants

    j' apprends

    besos

    tilk

    4
    Samedi 30 Avril 2016 à 06:43

    Superbes prises de ces demoiselles dont la vue nous enchante toujours belle journée

    5
    Samedi 30 Avril 2016 à 06:57

    Je trouve que tes photos sont très belles. Quel bel oiseau que cette hirondelle.

    6
    Samedi 30 Avril 2016 à 07:49

    Je viens d'apprendre et de découvrir ! je ne connaissais pas. Et pour cela merci Katia. Une superbe série de photos toutes très belles, mais surtout la 7 qui me ravit tout particulièrement. Elle est vraiment superbe. Beau week-end à toi. Bise

      • Samedi 30 Avril 2016 à 22:01

        Merci Anita.
        De temps en temps, je regarde dans mes archives et découvre des trésors :)

    7
    Samedi 30 Avril 2016 à 08:02

    Merci pour tout cela... c'est intéressant et tes photos sont jolies...un beau reportage! bisou

    8
    Samedi 30 Avril 2016 à 08:12
    CathyRose

    Merci Katia pour ce joli reportage, j'ai appris plein de choses grâce à toi !
    Je suis épatée par les nids, quelles jolies constructions, ce sont de bonnes bâtisseuses !
    Excellent week-end, bisous !
    Cathy

      • Samedi 30 Avril 2016 à 22:02

        Nos hirondelles font aussi ce genre de nid. Cela représente beaucoup de travail pour elles.
        J'ai eu l'occasion de voir la construction complète d'un nid dans ce même garage, c'est assez long.

    9
    Samedi 30 Avril 2016 à 08:24

    Coucou Katia,
    Très bon le titre choisi pour ton article et tes photos sont superbes.
    J'adore ces oiseaux rapides. Je suis toujours émerveillée de les voir rentrer dans leur nid a cette vitesse sans s'éclater sur le mur. A chaque fois je suis impressionnée.
    Très très belle série et bien documentée.
    Bises et bonne journée

      • Samedi 30 Avril 2016 à 22:28

        C'est vrai qu'elles sont rapides pour nourrir leurs petits.
        Merci Pascale

    10
    Samedi 30 Avril 2016 à 08:41
    Francis

    ... mais qu'elles sont fort belles et très bonnes maçonnes. Nous sommes aujourd'hui bien plus intimes, il n'y plus que l'intérieur du nid qu'elles tiennent secret. Je n'ai pas vraiment l'impression de voir diminuer leur nombre, je dois m'endormir trop vite à les compter !

    Bon weekend

      • Samedi 30 Avril 2016 à 22:10

        Dans ma région, il y en avait beaucoup moins mais depuis peu, elles reviennent.
        Merci Francis.

    11
    Samedi 30 Avril 2016 à 08:57

    joli reportage et merci pour la découverte! amitiés

    12
    Samedi 30 Avril 2016 à 11:12

     le titre est bien vérifiable ces derniers jours… encore une superbe leçon de choses très bien documentée et instructive. Merci beaucoup et passe  une bonne fin de semaine, printanière ?

      • Samedi 30 Avril 2016 à 22:15

        Le soleil s'est montré généreux aujourd'hui mais la température est encore assez fraiche.
        D'habitude mon muguet est fleuri depuis longtemps, cette année, aucune clochette n'est encore sortie.

    13
    Samedi 30 Avril 2016 à 11:31

    Je confirme ton titre, il fait frisquet et il pleut !!

    Joli reportage. Je ne connaissais pas l' hirondelle rousseline

    14
    Samedi 30 Avril 2016 à 13:46

    Bonjour Katia, 
    Un beau reportage sur les hirondelles qui subissent l'influence de l'homme et des pesticides et deviennent plus rares.
    Je n'ai jamais croisé l'hirondelle rousseline.
    C'est toujours impressionnant de voir de quelles façons les oiseaux batissent leurs nids, celui là est en dur , quel boulot cette construction!
    Superbes clichés. 
    Bises

      • Samedi 30 Avril 2016 à 22:24

        Comme dit plus haut, c'est un travail long et difficile.
        Surtout dans des pays assez secs comme le Portugal où elles doivent faire des allers et venues incessants et lointains pour trouver de quoi le construire.

    15
    Samedi 30 Avril 2016 à 21:31

    Excellente série sur ces deux sortes d'hirondelles. De toute beauté

    16
    Dimanche 1er Mai 2016 à 13:33
    Lannic

    Un titre pertinent et des photos bien meilleures que celle de mes six rondelles qui faisaient encore moins le printemps que les tiennes.

    Et quoi que tu en dises, la plupart de ces photos sont bonnes.

    J'aime tout particulièrement la 2 qui nous montre bien les teintes de son plumage, le beau profil de la 6, l'excellent gros plan de la 7 et la belle apparition dans la lumière pour la der.

    Et comme comme tu l'as dit, dommage pour l'élément perturbateur venu taper l'incruste sur la 5.

      • Dimanche 1er Mai 2016 à 21:50

        Des photos surtout très différentes de tes "six rondelles", celles-ci sont à déguster avec les yeux :)
        Merci Lannic.

    17
    Dimanche 1er Mai 2016 à 15:08

    bonjour,

    une belle serie d'un oiseau pas toujours facile à capter et un tres joli reportage.

    bon dimanche

    18
    Dimanche 1er Mai 2016 à 15:44

    Une très belle ligne aérodynamique

    Je découvre cette belle espèce

    Bon premier mai

    19
    Dimanche 1er Mai 2016 à 18:32

    Plein de bonheur pour accompagner ce 1er mai.

    Bise et bonne soirée

      • Dimanche 1er Mai 2016 à 21:39

        C'est gentil d'être passé Pascale.
        Merci

    20
    Dimanche 1er Mai 2016 à 18:52

    belle netteté superbe série ,nous dirons d'elles,ho!les hirondelles sont de retour

    bonne soirée katia et a++

      • Dimanche 1er Mai 2016 à 21:40

        Il ne manque plus que le printemps :)

    21
    Dimanche 1er Mai 2016 à 20:29

    Trés belles captures et je me doutais bien que cela provenait du Portugal !!!

    Magnifiques portraits - Bon premier mai ...et surtout bonne semaine Biz Katia

      • Dimanche 1er Mai 2016 à 21:41

        Merci Patrick, contente de te voir ici ;)

    22
    alroga
    Dimanche 1er Mai 2016 à 21:31

    Quelle série Katia! Les hirondelles sont en bon nombres chez moi, j'ai encore eu l'occasion de les voir virevolter en fin d'après-midi. Elles sont d'une rapidité impressionnante. J'ai l'impression que celles que je vois ici sont plus foncées mais sans certitude.

     

    Je t'embrasse.

      • Dimanche 1er Mai 2016 à 21:45

        Elles sont aussi arrivées chez moi. Ce ne sont pas des martinets noirs que tu vois ?

    23
    Dimanche 1er Mai 2016 à 23:38

    Tu es modeste, il y a quand-même dans cette série de magnifiques images ; merci, j'aime ces superbes voltigeurs !

    Très bon début de semaine :)

    24
    Mercredi 4 Mai 2016 à 20:16

    Ah comme cette espèce est belle, je l'aime beaucoup même sans en avoir vu de ma vie. J'aime ses stries et ses couleurs. Et tes photos sont bien jolies quoique tu en penses. 

    Bonne soirée et bon WE  prolongé peut-être pour toi. 

    25
    Samedi 8 Octobre 2016 à 14:38

    Bonjour, 1ère fois que je viens sur ton blog et j'y découvre de belles choses. Je ne connaissais pas l'hirondelle rousseline, elle est très jolie et tu l'as bien mise en valeur sur tes photos. J'aime beaucoup la lumière qui se dégage de ces photos on voit bien qu'elles ont été faites dans le sud. Je crois qu'il y a une 3ème espèce dans ta série, l'hirondelle de fenêtre (celle qui est dans le nid, et aussi sur la photo suivante avec les rousselines), sa gorge est très blanche et sans strie, et elle n'a pas de roux contrairement aux rousselines et aux rustiques.

    Les hirondelles nous on maintenant quittées, aussi je te souhaite un bel automne. Je repasserai. A bientôt.

      • Dimanche 9 Octobre 2016 à 11:32

        Bonjour Régine,
        Merci pour ton passage et ton message qui m'a mis le doute.
        Après avoir regardé mes autres clichés, je m'aperçois en effet que les parents ont la gorge blanche.
        Mon erreur vient du fait que le nid se trouve dans le garage de la maison où j'ai eu la chance de suivre durant plusieurs années la naissance des petites hirondelles rustiques jusqu'au moment de leur envol.
        La 7ème photo vient de la nichée de la même année.
        Par la suite, un couple d'hirondelles de fenêtre a dû coloniser le nid et je n'ai plus fait attention à l'espèce, d'autant que mes vacances étaient terminées et je n'ai pas suivi leur envol.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :