• Regarde moi ...

    Chanson d'un auteur-compositeur-interprète libertaire,  décédé en 1980 à l'âge de 36 ans, Jehan Jonas.
    Si ça vous dit, vous pouvez l'écouter en regardant les photos,... ICI

     

    Regarde-moi, je suis la guerre
    Vous m'avez chassée la dernière
    Fois, ah, mais ne vous inquiétez pas
    Je reviens toujours
    Un jour

     

    J'ai sur la Terre tellement d'amants
    Que je n' peux pas faire autrement
    Je suis une vraie fille à soldats
    Un peu bohème
    Quand même

     

     

    Pour moi la vie est une insulte
    Comme on dit quand on est adulte
    "C' qu'il leur faudrait, c'est une bonne pute"
    Et me voilà
    C'est moi

     

     

    Je peux, aux gens, quand je m'acharne
    Au ventre leur faire des lucarnes
    À moins qu'on ne les exécute
    Quand ils ne veulent pas
    De moi

     

     

    "Regarde-moi, je suis la guerre
    Je suis séduisante et prospère
    J'ai toujours pour me faire la main
    Des gens qui ont
    Raison"

     



    Pour peu qu'ils soient bien convaincants
    J' leur file mon sac avec dedans
    Quelques fusils
    Quelques habits
    Ils deviennent comme
    Des hommes

     

     

    Un peu chatte, un peu viscérale
    Je m'étale et j' deviens mondiale
    Pour un bout de terre, un capitaine
    Les hommes au fond
    C'est con

     

     

    Il suffit pour qu'ils s'autorabent
    De leur causer d' Juifs ou d'Arabes
    Qui sont comme les zones érogènes
    D' la victoire en
    Chantant

    Regarde-moi, je suis la guerre
    Je vis en paix dans vos ulcères
    Avec fanfare et monuments
    C'était tellement
    Le bon temps

     

     

    Pendant la paix, prépare-moi
    Un bon matelas de guérillas
    Des trucs vachards qui proprement
    Mettent le sang sur
    Les murs

    Demain j'aurai dans les étoiles
    Des ressources intersidérales
    Pour peu que la gueule des indigènes
    Ne vous revienne pas
    Déjà

     

     

    Je me prépare au merveilleux
    Roman d'amour qu'au fond des Cieux
    Nous vivrons si je me déchaîne
    En attendant
    J'attends

    Regarde-moi, je suis la guerre
    L'amour c'est fou c' que ça fait faire
    Mieux qu'une femme quand tu me prends
    Je suis fidèle
    Pas elle

     

     

    Regarde-moi, je suis la guerre
    Je suis la femme qu'on préfère
    Celle pour qui on fait des enfants
    Qui l'aiment en grand-
    -Dissant

     

    Calvaire de Guéhenno

    Le calvaire de Guéhenno est unique et se trouve être le plus grand du Morbihan. Erigé en 1550 par un certain Guillouic, il représente toute la ferveur chrétienne des paysans d’alors.
    Il impose par sa taille, la richesse de ses bas-reliefs encastrés dans le socle et le nombre de ses personnages.

    En 1794, sous la terreur, le monument subit des dommages terribles. Les pierres ont été précieusement cachées par les habitants. Il sera restauré cinquante ans plus tard.
    En 1853, grâce à l’Abbé Jacquot, qui entreprit de le restaurer lui-même, le calvaire retrouva son harmonie, même si la chronologie s’en trouva modifiée.

    L’ossuaire (XIXème siècle), évoquant le tombeau du Christ, complète les scènes de la crucifixion, de la mise au tombeau et de la résurrection du calvaire.

     


    Si j''ai mis ces photos, c'est parce que cette "drôle" de guerre actuelle est faite au nom de la religion.
    Pensées à toutes les victimes.

    « Lumineux !Ophrys apifera »

  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Août à 08:13

    Bonjour Katia, 
    J'ai lu les paroles au fur et à mesure que je faisais défiler tes photos, ça fait froid dans le dos. 
    Le noir et blanc donne quelque chose de grave et rajoute de la tristesse, si c'était encore possible.
    Une belle pensée pour toutes les victimes de ces guerres au nom de la religion. 
    Bises et bonne journée

      • Lundi 21 Août à 21:37

        Merci Martine, les paroles m'ont beaucoup touché la première fois que j'ai entendu cette chanson. Elle est très belle !

    2
    Lundi 21 Août à 08:36
    Francis

    Depuis le temps que ça dure... terriblement désespérant.
    Pensées apeurées et craintives pour les enfants, spectateurs, victimes, soldats... les adultes qu'ils deviendront.

      • Lundi 21 Août à 21:44

        Ils sont déterminés, ça ne s'arrêtera pas de sitôt.

    3
    Lundi 21 Août à 08:46

    Terrible et beau à la fois

    Merci pour cette très belle page

    4
    Lundi 21 Août à 09:00

    Bon jour Katia,
    Un texte qui arrache les tripes, mais il est tellement.... tristement vrai !
    Toutes les photos illustrent parfaitement ces mots, et ton choix de noir et blanc et de traitement ajoute au dramatique de cette chanson.
    Comme tu le dis, cette guerre est au nom d'un Dieu, comme beaucoup d'autres l'ont été. 
    Aujourd'hui, je ne peux même plus dire que le Bouddhisme n'a pas de sang sur les mains, en Birmanie, certains moines se sont mis à prôner la violence et la haine raciale envers les Musulmans. Quelle tristesse !!!!! C'est affligeant.
    Avec le temps j'ai eu tendance à devenir misanthrope (le genre humain, pas individuellement heureusement), mais je crois que de plus en plus je deviens "humanophobe". Pourtant JE SAIS au fond de moi qu'il y a des hommes bons qui veulent la paix, qui veulent protéger cette planète et ses habitants.... mais quand je regarde la politique et notre ministre sur ce sujet, je me dis que tout le monde peut être corrompu et finalement..... il y a certainement un niveau ou beaucoup d'être humains se laissent dépasser par leurs propres convictions. Et encore sans parler des convictions affichées qui au final ne sont pas au diapason avec ce que les gens sont. 
    Je me sens tellement démunie face à ce que fait l'homme dans ce monde !
    Bises à toi et merci pour ce partage et cet hommage à la vie au travers cet article.

      • Lundi 21 Août à 21:55

        Merci Pascale.
        Comme j'ai dit à Martine, quand j'ai entendu cette chanson, le texte m'a troublé par son réalisme. Je l'ai trouvé magnifique !
        En faisant cet article, j'ai évidemment pensé à toutes les guerres de religion, je n'oublie pas le mal qu'elles ont fait dans tous les pays du monde.
        J'ai su pour la Birmanie, ce qui se passe actuellement n'a pas de nom, c'est très triste !
        Nous ne sommes que de passage, il faut essayer de vivre le mieux possible en accord avec soi-même, résister à la connerie sans pour autant fermer les yeux sur ce que nous voyons et lutter contre les injustices.

      • Mardi 22 Août à 21:20

        Je publie un article demain sur un sujet qui me touche et dont je suis consternée, affligée...
        En fait, ce qui se passe en Birmanie existe partout ailleurs...
        Bonne soirée

    5
    Lundi 21 Août à 09:30

    Ils se trompent, ce n'est pas une guerre de religion mais des actes terroristes voulant faire passer une idéologie obscure pour une religion. Dire que c'en est une une serait un affront pour tous les musulmans.
    Tes photos sont splendides, tes cadrages  dégagent toute l'émotion de ce surprenant et très beau monument avec beaucoup de sensibilité.

      • Lundi 21 Août à 22:00

        Merci alma.
        Bien sûr que ce n'est pas une guerre de religion, le problème c'est que l'amalgame se fait dans beaucoup d'esprit et il est très difficile de leur faire entendre raison.

    6
    Lundi 21 Août à 10:52

    superbe serie!!! malheureusement la connerie humaine est incommensurable!! amitiés

      • Lundi 21 Août à 22:05

        Malheureusement, ce n'est pas une espèce en voie de disparition.

    7
    Lundi 21 Août à 19:51

    Un article bien triste mais très bien fait, qui rend un hommage aux victimes des attentats. Mais quand cela cessera-t-il ??? Et quel avenir attend nos enfants ???

    De très BEAUX monochromes sur les détails de ce grand calvaire.

    Bonne soirée Katia

      • Lundi 21 Août à 22:02

        Merci Chris, malheureusement, l'avenir ne s'annonce pas brillant, mais ce n'est que mon avis, j'espère me tromper.

    8
    Mardi 22 Août à 06:50

    C'est vraiment flippant!

    9
    Mardi 22 Août à 08:35

    Une très belle page

    Tes photos illustrent bien ces mots touchants

    Bon mardi

    10
    Mardi 22 Août à 23:32

    Bonsoir Katia,

    Tes photos accompagnant ce texte poignant sont très belles. Deux artistes réunis et on oublie presque la cruauté du monde. Quand les Hommes se seront entretués, peut-être que la nature reprendra sa place..... si l'Homme n'a pas tout détruit avant ;(

    Bisous et bonne soirée.

    11
    Samedi 26 Août à 12:01
    Xtian

    Bonjour Katia

    Un texte terrible mais si réaliste ! La guerre est dans les gènes du genre humain, on croit que c'est « dernière » et elle renaît ici ou là ! Au nom de Dieu (quel qu'il soit) que de crimes on a commis !

    Bises

    12
    Alroga
    Samedi 26 Août à 16:09
    Pas de mots tant le texte est beau ainsi que tes photos. Bises Katia
    13
    Lundi 28 Août à 20:19

    Je ne savais plus où m'étais arrêtée, alors gros bisous et bonne soirée.

    Tout le monde va mieux j'espère.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :