• Tisser sa toile !

     Cette série est un peu longue mais il le fallait afin de comprendre un peu mieux le tissage d'une toile d'araignée.

    L'épeire diadème bâtit sa toile en 1 heure environ en produisant 30 m de fils de soie. D'abord, elle tisse l'armature de sa toile, c'est ce que je vous propose en photos.
    Il faut savoir qu'une toile d'Araignée est avant tout un piège.

     

    1 - D'abord fabriquée puis stockée sous forme liquide dans des poches ventrales, la soie sort à la demande en suivant un canal de plus en plus rétréci.

     

    2 - Durant cette opération des fibres sont formées, le fil est assemblé et solidifié. A chaque poche correspond un orifice de sortie situé à l'arrière.

     

    3 - Celle-ci est alors émise par les fusules, qui se trouvent à l’extrémité de la face ventrale des filières (les filières étant des de petits appendices situés sous l’anus et laissant passer la soie)

     

     

    4 - L'araignée choisit son fil en activant la poche à soie qui convient le mieux à la situation du moment.
    L'armature de la toile, les fils secondaires ou les points de jonction sont de nature différentes.



    5 - Elle se sert de ses pattes comme d'un compas, dont l'écartement constant lui permet de maintenir la distance à chaque fois qu'elle colle un fil aux rayons à l'aide de sa soie adhésive ultra fine.



    6 - Au niveau des fusules l’eau restante est pompée et la soie se solidifie intégralement. Il en sort des fibrilles d’environ 0,05 µm de diamètre
    qui s’entrelacent ensuite pour constituer le fil de soie dont le diamètre final varie de 25 à 70 µm.



    7 - Au cours de son passage dans les filières, le « fil » commence à se solidifier grâce à l’action d’ions (hydrogène, sodium et potassium principalement) injectés
    pour faciliter la séparation entre le solvant et les protéines et permettre l’agrégation de ces dernières.



    8 - ....

     



    9 - Elles utilisent leurs pattes arrières ainsi que le poids de leur corps afin d'étirer le gel en un fil très fin.



    10 - La soie sert également à emmailloter les proies capturées, que ce soit pour les immobiliser avant de les consommer ou pour les stocker en vue d'une consommation ultérieure.



    11 -  La toile d'araignée est très résistante, 5 fois plus que l'acier et élastique, le fil pouvant s'étirer jusqu'à 40 % sans se rompre.



    12 - J'ai décidé de la laisser travailler en allant faire d'autres photos.
    Je suis revenue 8 mn après, elle avait bien avancé comme vous pouvez vous en rendre compte par le nombre de lignes de fils tissés.



    13 - L'araignée est un animal encore très étudié actuellement. Aucune machine humaine n'a été capable de reproduire une soie si fine et si résistante.
    Vous pouvez comparer cette photo avec la première, elle a bien travaillé.



    Si vous voulez en savoir plus sur les toiles d'araignées, lire ici

     

    « Pointe Saint-Mathieuken emberr ! »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 05:40
    CathyRose

    J'avais déjà lu tout ça je ne sais plus où, ça m'impressionne toujours ce qu'elles sont capables de faire, ce sont presque des œuvres d'art pour moi ! 
    Et tes photos sont très belles et très explicites, merci pour ce billet Katia !
    Belle journée, bisous !
    Cathy

      • Vendredi 18 Décembre 2015 à 23:50

        J'en avais déjà parlé mais ce n'était pas aussi complet. Merci Cathy

    2
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 07:57

    jolie "tisseuse"!! couleurs et lumière extra! amitiés

    3
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 08:00

    Bon jour Katia,
    C'est splendide et je suis admirative que le travail qu'elle fournit.
    Très très belle ta série, et pas si longue pour moi.
    Les humains lui envie son architecture et la solidité de ses fils, c'est extraordinaire, et en plus du fabriqué maison.
    Merci et bisous.
    Bonne journée

      • Vendredi 18 Décembre 2015 à 23:35

        Les recherches sur la qualité du fil sont passionnantes. Je me doute que ce n'est pas long pour toi ;) Merci Pascale

    4
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 08:21

    Merci pour ce reportage si intéressant ... c'est facinant ce travail. bisous Ktia  

    5
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 09:31

    J'ai beaucoup appris par tes explications, et les images qui les accompagnent sont superbes.

    Merci Katia.

    6
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 09:54

    D'une précision et d'une netteté incroyable, ces images sont d'une beauté somptueuse.

    On ne peut qu'admirer le travail délicat de cette toute petite bête et en être touché et penser aussi à la patience et à la qualité d'observation de la photographe
    elle aussi longuement penchée sur l'ouvrage pour réaliser des clichés parfaits accompagnés d'explications aussi passionnées  que passionnantes.

    Merci Katia, superbe billet.

      • Vendredi 18 Décembre 2015 à 23:38

        Je reconnais que ce n'était pas évident d'être à genoux dans l'herbe mouillée et de ne pas bouger pour faire le plus net possible :)
        Merci Alma.

    7
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 11:22

    Des explications... bien illustrées !!!

    Merci Katia et belle journée

    8
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 13:45

    Elles tissent magnifiquement. Une œuvre d'art ! et tes photos sont si belles par  la lumière et la netteté.

    9
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 14:38

    Bonjour Katia,

    Un article parfaitement documenté et merveilleusement illustré, merci pour cet enrichissement

    Je vais mettre en pause dès dimanche jusqu'à début janvier, je sature un peu et passe trop de temps devant l'écran.

    Tous mes vœux pour des fêtes pleines de joie et de bonheur

    Amitiés

    Bises

    Dany

      • Vendredi 18 Décembre 2015 à 23:30

        Merci Dany, passe de très bonnes Fêtes loin de l'écran.
        A bientôt

    10
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 16:49

    Bonjour Ktia

    Un bilet très intéressant

     Et la lumière est mise sur la Dame à la croix

    11
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 19:23

    Bravo, ta patience est récompensée

    Merci

    12
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 22:40

    Une véritable artiste cette épeire ! Tout comme celle qui a pris ces photos.  smile

    Et merci pour ces explications bien plus complètes que celles que j'avais données il y a quelques semaines.

      • Samedi 19 Décembre 2015 à 10:12

        Merci du compliment Lannic   smile

    13
    Samedi 19 Décembre 2015 à 10:07

    Bonjour Katia
    un magnifique travail de l'araignée et du photographe et merci pour les explications, bravo.
    Bonne journée.
    Michel

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    14
    Samedi 19 Décembre 2015 à 13:46

    Encore une superbe leçon de choses comme lorsque j'étais gaminhappy tu as très bien illustré celle-ci avec une belle profondeur de champ avec en prime une belle lumière.

    15
    Samedi 19 Décembre 2015 à 17:31

    oh Katia, tu ne veux pas me voir terminer l'année 2015? Mon petit cœur est fragile!!

    Raaaaaaaaaaa, je dois reconnaitre qu'elle fait du joli travail.

    Et tu sais quoi, celle-ci ne me fait pas trop trop peur...

    Bisous

      • Dimanche 3 Janvier 2016 à 22:17

        J'espère te faire aimer les araignées Alroga, ça commence à venir si tu n'as pas peur de celle-ci wink2

    16
    Lundi 21 Décembre 2015 à 17:40

    la tisseuse de toile,très intéressant comme documentaire

    bonne soirée katia

    17
    Mercredi 23 Décembre 2015 à 17:23

    Bsr Katia

    Un fil pour chaque situation, et bien j'étais lin de me douter de cela ! Merci bcp pour ton investissement sur cet article très complet. Et tes photos qui accompagnent chaque point sont en plus sublimes.

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :