• Trainer sa carcasse

    Le Douarneniste serait le nom de ce bateau d'environ 19 mètres, échoué depuis les années 50 ou 52.

    Il date des années 1925 et a été réformé dans les années 1950.
    De la catégorie des «grands dundees», bateau de travail à voile,  entre autres utilisé à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle pour la pêche au thon,
    la pêche à la langouste en Mauritanie et le chalutage d'hiver. Dépassé techniquement, il est venu finir sa vie au fond de la baie.

     En cliquant sur la photo, vous aurez sa fiche descriptive.

     

    Anse de Kervijen



    Au gré des marées et des courants, il est possible d'apercevoir l'épave.

    Source "Le Télégramme", clic sur la photo pour en lire plus et ICI

     

    Anse de Kervijen

     

     

    « Je suis un FouSmarties »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 16 Février à 01:24

    superbes photos

    et belle histoire

    muchos besos

    tilk

    2
    Vendredi 16 Février à 02:02

    Il n'en reste pas grand-chose, dommage.

    3
    Vendredi 16 Février à 05:42
    CathyRose

    Il me fait penser à un squelette qui nagerait sur l'eau ...
    Émouvante l'histoire de ce bateau qui devait finir en bois de chauffage !
    Et très jolies photos Katia !
    Belle fin de semaine, bisous !
    Cathy

    4
    Vendredi 16 Février à 08:05

    Bon jour Katia,
    J'aime ces photos ou on ne peux plus apercevoir que le squelette qui émerge, recouvert de mousse.
    Témoignage du passé.
    Merci pour les liens très intéressants.
    Bises et bonne journée à toi

    5
    Vendredi 16 Février à 08:16

    Avec ta photo, cette épave a une nouvelle vie, comme serpent de mer. Ton image me fait penser à l'oeuvre installée à St Brévin, le serpent d'océan.

      • Dimanche 18 Février à 19:51

        Je suis allée voir à quoi ressemblait ce serpent, joli ! Tu ne l'as pas photographié ?

    6
    Vendredi 16 Février à 08:58

    Photos pleines de mystère et de poésie...Très belle harmonie...

     

    7
    Vendredi 16 Février à 09:02
    Xtian

    Magnifiques clichés. C'est toujours triste de voir ces vieux gréements désossés au fil du temps par la mer... 

    8
    Vendredi 16 Février à 09:32

    Ne serait ce pas un gros crocodile qui, ayant quitté sa rivière, serait venu goûter les eaux salées? LOL 

    Je suis étonnée de lire que la pêche à la langouste en Mauritanie se faisait en bateau à voile, j'aurais plutôt pensé en pirogue

      • Dimanche 18 Février à 19:57

        Pour aller des côtes bretonnes en Mauritanie, il valait mieux avoir un bateau à voile.
        L’éloignement des zones de pêche ont incité à la construction de bateaux plus grands et dotés d’un vivier pour la conservation des crustacés.

    9
    Vendredi 16 Février à 09:55
    Francis

    Combien de tempêtes, combien de campagnes, combien de marins-pêcheurs... 
    Etrange carcasse quasi animale. Je me souviens d'une sorte de cimetière à l'embouchure du Ria d'Etel...

    Bises et bonne fin de semaine

      • Dimanche 18 Février à 20:04

        Si cela t'intéresse, tu as le récit intéressant d'une épopée de cette pêche à la langouste, clic.
        En effet, il y a un cimetière de bateaux près d'Etel, je n'y suis encore jamais allée.

    10
    Vendredi 16 Février à 10:27
    Pastellle

    Très bel effet avec l'eau et les oiseaux... 

    J'avais photographié un bateau semblable  (les deux dernières) :

     http://www.lumieresdelombre.com/archives/2012/05/21/24309850.html

    Mais je n'avais pas les oiseaux ! :)

     

     

     

      • Dimanche 18 Février à 20:06

        Merci pour le lien, Pastelle. Tu l'as pris plus près et sous différents angles :)

    11
    Vendredi 16 Février à 11:39

    De superbes images qui rappellent l'histoire incroyable de ce bateau. Tes photos restituent une ambiance mystérieuse,  ce bateau fantôme fait rêver, ça doit être fascinant de le voir réapparaître et s'engloutir à nouveau. Il va devenir petit à petit la légende du bateau qui ne veut pas mourir...

      • Dimanche 18 Février à 20:08

        Il existe plusieurs épaves en Bretagne.
        C'est un moment émouvant lorsqu'on le voit surgir de l'eau, je suis étonnée que le squelette soit toujours intact, depuis le temps !

    12
    Vendredi 16 Février à 17:43

    bonjour,

    un beau témoignage du passé.

    c'est toujours intéressant de comprendre..

    bonne fin de soirée

    à plus

    13
    Vendredi 16 Février à 18:51

    un témoignage du passé

    mais il n'en reste pas grand-chose

    mais tes clichés sont magnifiques

    belle fin de semaine

     

     

    14
    Vendredi 16 Février à 22:33

    Bonsoir Katia, 
    Que ça doit être émouvant avec les grandes marées et les courants de voir apparaître et disparaître cette épave !
    Il a choisi un bel endroit pour se reposer définitivement, deux belles photos qui rendent hommage à ce superbe voilier.
    Bisous et oui, je confirme, je dors mieux ;-)

      • Dimanche 18 Février à 20:09

        Super Martine, tu dois avoir des heures de sommeil à rattraper ;)

    15
    Gi
    Samedi 17 Février à 11:35

    "Où sont-ils, les marins sombrés dans les nuits noires ?
    O flots, que vous savez de lugubres histoires !
    Flots profonds redoutés des mères à genoux !
    Vous vous les racontez en montant les marées,
    Et c'est ce qui vous fait ces voix désespérées
    Que vous avez le soir quand vous venez vers nous!  

    Oceano nox de Victor Hugo

      • Dimanche 18 Février à 20:12

        Merci Gi pour cet extrait, ce poème de Victor Hugo est superbe !

    16
    Samedi 17 Février à 15:55

    On dirait une colonne vertébrale d'un dinosaure :)

    Forcément la patine du temps s'est emparée de cette épave...

    La présence des oiseaux permet de se rendre vraiment compte de sa taille réelle.

    Le vert des algues et les reflets argentés sont du plus bel effet !

    Très BON WE Ktia :)

      • Dimanche 18 Février à 20:15

        Je n'ai pas voulu déranger les oiseaux et m'approcher de cette colonne de dinosaure :)

    17
    Nath
    Samedi 17 Février à 18:50

    Re coucou Katia,

    Cela fait drôle de descendre vers la photo quand, à l'arrivée, on se contente de lire ton texte sans image. Il ne reste plus rien.

    Il fait partie de cet élément gigantesque maintenant. Les poissons doivent être heureux à marée haute.

    Gros bisous et bonne soirée.

    <style></style>
    18
    Dimanche 18 Février à 11:29

    Ces photos sont étonnantes, de même que le contraste des couleurs!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :