• Diagonales du fou

     

    « On ne peut voir la lumière sans l'ombre, on ne peut percevoir le silence sans le bruit, on ne peut atteindre la sagesse sans la folie. »

    Carl Gustav Jung - (1875-1961 - Suisse)

     

     

     

     

    Qu'est-ce que la normalité ?

     

    « Culture intensiveMarcher d'un pas décidé »

  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Octobre à 07:00
    CathyRose

    De très jolies photos, j'en aime le graphisme et la magnifique lumière ! 
    Je ne saurais dire laquelle je préfère ... chacune a son charme !
    Et très jolie citation pour les accompagner ...
    Belle journée, bisous !
    Cathy

    2
    Mardi 3 Octobre à 07:07

    Bonjour Katia, 
    Des photos originales avec des cadrages particuliers et une belle lumière.
    Bises et bonne journée

    3
    Mardi 3 Octobre à 07:11

    Bon jour Katia,
    De superbes photos graphiques sur les salins au couchers du soleil.
    J'aime beaucoup tes choix de cadrages.
    On ne peut avoir le bien sans le mal, le blanc sans le noir et sans toutes les nuances de gris, et comme pour tout il faut essayer de voir tout ce qui se trouve entre les deux.
    Quant à la normalité, c'est une très bonne question. Déjà, les critères de "la" normalité ont été définis par les Hommes, donc à la base, elle ne peut être que subjective par rapport à une seule espèce vivante alors que la planète en comporte un nombre incalculable et que leur normalité n'aurait certainement pas les mêmes critères. Alors, il y à un format représentant une majorité. Si cela rentre dans le format, ok. Si cela dépasse on se trouve hors format. C'est, à mon humble avis, assez réducteur.
    Pour ma part, je préfère le mot "marginal" ou hors format (en plus je n'aime pas trop ce qui est formaté, et encore moins quand il s'agit des Hommes censés avoir un libre arbitre et une capacité à raisonner). 
    Tiens j'ai un exemple, ce que nous considérons comme la schizophrénie. Est-ce réellement anormal, ou est-ce que ce sont des personnes qui ont des réminiscences de vies antérieures (si toutefois on a ce genre de convictions) et qui du coup les font sortir d'un format ?
    Merci pour ce partage.
    Bises et bonne journée

      • Mercredi 4 Octobre à 21:38

        Merci Pascale pour cette explication.
        Je suis assez d'accord avec toi. Je me demande souvent quels sont ceux qui se trouvent dans la normalité, les personnes considérées comme "fous" ou bien les soi-disant "normaux ? Les gens sensibles ou les gens insensibles, etc. ?
        Des questions dont je n'aurais pas de réponse.

      • Jeudi 5 Octobre à 15:20

        Je me pose les mêmes questions, rassure toi Katia, nous ne sommes donc pas seule dans cette réflexion.
        J'ai travaillé avec des enfants autistes, et il ne s'est pas passé une journée sans que je me demande quelle était la réalité : celle qui se trouve dans leur tête et qui fait que justement ils se ferment au monde et refusent de décoder nos codes sociaux, ou bien la notre qui finalement acceptons de loger dans un moule selon ces mêmes codes sociaux ? Tu as raison, nous n'aurons pas la réponse, en tous cas pas dans cette vie, mais peut-être un jour si, comme est ma conviction (mais que je n'espère pas, pas très envie de voir le désastre programmé par nos actes sur la planète), il y a une continuité de l'esprit qui apprend et expérimente au travers différents véhicules corporels terrestres. 
        Bises et bonne journée

    4
    Kri
    Mardi 3 Octobre à 10:06

    Graphisme et couleur orange ... je n'ai rien à demander de plus

    Superbe

    5
    Mardi 3 Octobre à 10:29

    Superbe graphisme, avec un beau grain de sel ;-)!

    6
    Mardi 3 Octobre à 10:55

    Jung superbement illustré par tes soins. Quelle lumière !

    7
    Aln03
    Mardi 3 Octobre à 11:11
    Que c est beau! Tout me plaît: les graphismes, la couleur.Bravo et bises
    8
    Mardi 3 Octobre à 17:10
    Cathy

    C'est un post à la fois apaisant et qui en même temps appelle à réflexion. C'est très beau, en tous les cas!

    9
    Mardi 3 Octobre à 17:39

    Tout simplement des photos magiques et un titre qui trahit la joueuse d'échecs;) bien que tu en aies fait un jeu de mots dont tu as le secret. J'aime la réflexion que posent chacune de tes photos en général et ici.
    Quand à la "normalité", qui peut imposer aux autres un format définis de la "normalité" à part quelqu'un qui veut pour diverses raisons l'imposer à son profit...
    Beau billet encore:)

     

      • Mercredi 4 Octobre à 21:47

        Merci alma.
        C'est vrai que les échecs me passionnent.
        Je n'ai pas de mérite pour mon titre, j'ai repris le titre d'un film "La diagonale du fou" de Richard Dembro avec Michel Piccoli, qui a pour sujet une rencontre entre 2 grands joueurs d'échecs.
        Je suis d'accord avec ta réflexion de la normalité.

    10
    Mardi 3 Octobre à 18:00

    Splendide cette série! cadrages, couleurs, tout est superbe!

    Bises Katia

    11
    Mardi 3 Octobre à 20:25
    Xtian

    Bonsoir Katia

    Ces lignes géométriques surprennent et la réalisation est parfaite !

    J'admire une fois de plus le talent de la photographe

    Bises savoyardes

    12
    Mardi 3 Octobre à 20:42

    Un très beau quatuor avec quand même un petit faible pour la 1ère et son coté abstrait et la der pour la compo.

    13
    Mardi 3 Octobre à 23:06

    Coucou Katia,

    La normalité est surtout dictée par les quelques élites qui gouvernent notre monde. Mais dans mon refuge je m'en bats les c *** lol ça donne le tournis tes diagonales mais le jeu est bien chouette, comme celui que tu as fait avec les lumières et les ombres. Bravo.

    Bisous

      • Mercredi 4 Octobre à 21:51

        Merci Nath, tu as bien raison, ton refuge est bien plus agréable que ce que l'on veut nous soumettre, profites-en le plus possible  ;)

    14
    Mercredi 4 Octobre à 08:36

    Je ne sais pas de quel côté on va tomber mais j'ai le même penchant que toi...sourire. Belle série

    15
    Gi
    Mercredi 4 Octobre à 14:50

    Là où la nature est douce,  tu l'as rendue piquante, arbalète de terre salée....

    Là où tout est rectangle, carré, tu as fait émerger des diagonales...

    là où le soleil se couche droit comme d'hab... tu l'as fait s'écrouler sur le coté...

     L'art de tes photos ! j'aime !

      • Mercredi 4 Octobre à 21:53

        Merci Gi pour ces jolis mots, très agréables à lire.

    16
    Mercredi 4 Octobre à 20:37

    Bonsoir Ktia :)

    Tu as su sortir des sentiers battus avec de tels cadrages. Toutes ces lignes posées en diagonales offrent des images insolites, lumineuses et très graphiques ; pour ma part, j'apprécie beaucoup !

    Belle & douce soirée à toi :)

      • Mercredi 4 Octobre à 21:54

        Merci Chris. Hormis pour la dernière, j'avais envie de sortir de la "normalité".

    17
    Jeudi 5 Octobre à 12:34

    bonjour,

    des clichés tres originaux sur la lumiere l'ombre et les diagonales, hors normes mais on s'en fout j'adore...

    à bientot

    bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :