• Coucou !

    Les congés annuels sont arrivés, je pose mes valises pour laisser les touristes profiter de leurs vacances.

     

    Coucou ♂

     

    Tout le monde connait le Coucou Gris qu'on surnomme "l'oiseau parasite".

    Lors de la période de nidification, la femelle a la particularité de surveiller le nid d'une autre espèce d'oiseau, quand celui-ci est parti,
    elle va pondre ses oeufs dans autant de nids différents. Ainsi, pas de fatigue de nourrissage, facile non :)

    Quand le jeune Coucou naît et grandit dans le logis de son hôte, son instinct le pousse à vider le nid de ses autres œufs
    et des oisillons déjà présents. Il se fait réchauffer par les oiseaux nourriciers pendant ses 6 premiers jours,
    pour quitter le nid au bout de 12 à 13 jours.

     

    Coucou ♂

     

    C'est la première fois que je le rencontre et le photographie.

    Fiche ICI 

     Cri du Coucou ICI

     

    Coucou ♂

     

    « Un bouquetLéon »

  • Commentaires

    1
    Robert
    Lundi 6 Juillet à 01:38
    Robert

    Bravo! Tu m’as instruit avec ce billet, je vais me coucher plus intelligent!

    2
    Lundi 6 Juillet à 03:21

    Joli oiseau et des explications très intéressantes.

    3
    Lundi 6 Juillet à 03:52
    jeanmadis

    Il ne manque pas de culot le coucou parasite et porte bien son nom.

    Camille Saint-Saëns, lui rend un bel hommage dans son fameux "Carnaval des animaux", mais j'ai l'impression après avoir lu sa fiche info, que son comportement ne mérite pas un si bel hommage ; et pourtant que son chant est doux à entendre.

    Merci beaucoup pour cette série très pédagogique.

      • Samedi 11 Juillet à 21:17

        Chaque animal mérite qu'on lui rende hommage. On ne peut pas lui en vouloir, il n'y est pour rien dans son style de vie :)
        Merci à toi Jean.

    4
    Lundi 6 Juillet à 06:10
    CathyRose

    Comme j'ai hâte de pouvoir faire comme toi Katia, partir quand les autres sont rentrés ... ou pas encore partis ! 
    Un oiseau qu'en général, on entend plus qu'on ne voit.
    Une jolie série qui me permet de le découvrir, je ne savais pas à quoi il ressemblait.
    Mention spéciale à la deuxième photo, magnifique !
    Belle semaine, bisous.
    Cathy

    5
    Lundi 6 Juillet à 07:53

    Alors là tu me scotches, c'est tellement difficile d'en apercevoir un et en plus tu réussis à faire des photos!
    Combien de fois, gamine, ais-je essayé d'en voir un en me guidant sur le son sans jamais y parvenir...J'avais l'impression qu'il se moquait de moi et ça me rendait folle wink2
    C'est un superbe oiseau que tu nous révèles par des photos rares, pas très honnête de notre point de vue d'humains mais qu'avons-nous à en juger?

      • Samedi 11 Juillet à 21:21

        Suivre le Coucou et ne jamais le voir, c'est rageant, mais il se confond bien avec l'environnement.
        La femelle devait se trouver dans les arbustes, car j'entendais son cri. Peut-être, était-elle occupée à pondre ?

    6
    Lundi 6 Juillet à 08:48

    Bravo pour ces photos difficiles à faire. Même si j'ai maintes fois entendu un coucou, je ne l'avais jamais vu d'aussi près.

    7
    Lundi 6 Juillet à 08:53

    Usurpation de droit et de domicile, voilà comment les autres oisillons se retrouvent "sans domicile fixe". 

    8
    Lundi 6 Juillet à 10:51

    Bon Jour Katia,
    Superbes tes photos, que ce soit en vol, à l'atterrissage et même posé, j'adore.
    C'est un très bel oiseau que j'entends bien souvent mais que je ne suis parvenue à photographier que rarement. Ils ont l'art de bien se cacher les bougres ;-)
    Ce sont des oiseaux qui sont souvent mal aimés de par leur pratiques de ponte. Pour autant, j'ai vu un reportage sur le sujet qui expliquait qu'ils avait finir par agir de la sorte pour préserver l'espèce.
    Je sais que tu t'intéresses à ce genre de sujet, je me permets donc de te déposer cette info sur un autre Coucou dit "parasite".
    "Le coucou geai (Clamator glandarius) doit son salut à la relation privilégiée qu'il entretient avec ses parents d'accueil, des corneilles noires (Corvus corone corone) dans le cas présent. Plusieurs particularités distinguent le coucou geai des autres oiseaux parasites : il ne se débarrasse pas de ses frères et sœurs adoptifs. Et surtout, sa présence constitue un atout pour la couvée parasitée, selon l'étude dirigée par Daniela Canestrari et Vittorio Baglione des universités espagnoles d'Oviedo et de Valladolid. Après seize ans et plus de 900 nids de corneilles étudiés, ils ont en effet remarqué que les nids squattés avaient un meilleur succès que ceux délaissés par les coucous".
    Bises

      • Samedi 11 Juillet à 21:37

        L'explication que j'ai trouvée ICI est "que le Coucou adulte se nourrit d'insectes toxiques et que cette nourriture n'est pas bonne pour les poussins et les jeunes. C'est la raison pour laquelle ils choisissent des espèces capables de procurer de la bonne nourriture à leurs jeunes"
        Je ne connaissais pas le Coucou Geai, c'est un bel oiseau.
        Merci pour l'info, l'étude est intéressante et il est sympa de laisser la vie à ses frères et soeurs adoptifs.
        Ce doit-être moins difficile pour des parents Corneille ou Pie d’alimenter toute la famille, ils sont quasiment de la même taille alors que le Coucou gris recherche un nid de passereau, beaucoup plus petit.
        Bises

    9
    Lundi 6 Juillet à 10:52

    un oiseau que j'entends régulièrement, mais que je n'ai jamais vu  Katia...

    " l'oiseau parasite"..  n'a pas volé son nom

    superbe photographie

    bon début de semaine

     

     

    10
    Nath
    Lundi 6 Juillet à 13:35
    Coucou Katia.
    Voilà je fais comme toi, je reviens doucement, doucement et quand la motivation est là il ne faut pas la louper je ne sais pas si elle va durer.
    Il a raison Monsieur Coucou de mettre les voiles de bonne heure. La tranquilité n'a pas de prix.
    Ton suivi est superbe et tu l'as eu jusqu'au bout, bravo !!!!
    Cette année pour la première fois, un jeune s'est posé dans notre bois :-)
    Gros bisous et bonne journée.
      • Samedi 11 Juillet à 21:40

        Je reviens vraiment lentement et reste plus souvent à l'extérieur que devant mon ordi.
        Bientôt, tu le verras dans un de tes nids :o)
        Gros bisous

    11
    Lundi 6 Juillet à 14:29

    bonjour, et coucou Katia

    bravo pour tes photos car cet oiseau on l'entend souvent mais pour le voir c'est autre chose..

    la deuxieme photo est géniale , même de dos.

    bonne fin de journée

    à bientot

    12
    Lundi 6 Juillet à 17:00

    Bonsoir Katia

    Trois magnifiques photos de différentes attitudes de ce satané coucou. Passe encore qu'il installe ses œufs dans des nids qu'il n'a pas eu à construire, mais ses oisillons tueront ceux pour qui le nid a été bâti !

    Bises savoyardes   

    13
    Lundi 6 Juillet à 20:01
    Lannic

    Apercevoir un coucou n'est déjà pas fréquent, alors le photographier aussi joliment relève pour moi de l'exploit !

    Lorsque j'étais gamin il m'arrivait d'en apercevoir un de temps en temps mais je ne me souvenais pas qu'ils avaient le tour de l’œil rouge. Merci donc pour la remise à niveau ! smile

      • Samedi 11 Juillet à 21:48

        Le tour de l'oeil n'est pas vraiment rouge, il est jaune orangé, de loin, on ne le voit pas trop bien.
        C'est la première fois que je l'observe et c'est une chance qui ne se renouvellera sans doute pas de si tôt :)

    14
    Lundi 6 Juillet à 20:40

    Bonsoir Katia, 
    Pour une première rencontre, j'imagine combien tu devais être contente !
    Il est magnifique cet oiseau et tu as 3 attitudes très belles sur tes photos. 
    Chez moi, pour le moment je me contente de l'écouter et je t'assure que parfois, il n'est pas bien loin. 
    Mais va le voir dans mes " cotons tiges" , comme dirait Pascale ;-)

      • Samedi 11 Juillet à 21:50

        Chez moi aussi, il m'arrive de l'entendre et quand je m'approche, il s'arrête :)

    15
    Mercredi 8 Juillet à 16:19

    superbes clichés, et très rares, bravo !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :